contact@jeaninekongo.com

Grandir et mûrir : 2 verbes d’intérêt personnel

Shalom mes distingué(e)s internautes. J’espère que vous répondez à notre rendez-vous hebdomadaire avec la santé et la joie du Seigneur. J’aimerais partager avec vous une pensée du Seigneur : Grandir et mûrir basée sur Jean 15 v 16 << Ce n’est pas vous qui m’avez choisi; mais moi, je vous ai choisis, et je vous ai établis, afin que vous alliez, et que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure, afin que ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donne. >>

Grandir jusqu’à atteindre la bonne taille

grandirGrandir physiquement, c’est atteindre toute sa taille. Prenons le cas d’un fruit. Il commence souvent par une fleur, devient un petit bouton et commence par donner un petit fruit qui grandit au fil des jours. Quoique ce processus soit naturel, il doit bénéficier d’un accompagnement (Une bonne terre) au risque d’un retard de croissance.

Grandir dans le Seigneur par contre n’est pas un fait naturel. Il est un fait obligatoire dont chacun doit s’acquitter.  <<Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ. 2 Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, 3 parce que vous êtes encore charnels.>> L’enfance spirituelle est donc une étape où on est encore charnel. Une étape où notre amour ne peut pas supporter tout, les requêtes du Seigneur semblent herculéennes à accepter : <<En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme ?>>

Quand nous aurons grandi jusqu’à atteindre <<la stature parfaite de Christ>> Ephésiens 4 v 13, il faudra maintenant être transformé en la même image que lui.  

Grandir, Mûrir puis demeurer

On ne peut parler de maturité que lorsqu’on a maintenant la bonne forme. C’est un embellissement qui requiert la patience. C’est le moment où les arômes vont se développer pour donner la meilleure version du fruit. Dans le cas de certaines variétés de mangues, on passe du vert à de belles teintes tropicales. Un fruit mûri naturellement n’a rien à envier à celui qui l’a été grâce aux produits chimiques. Un chrétien mûri par la main de celui qu’on appelle le Cep n’a rien à envier à qui que ce soit. Tu es un choix divin et c’est DIEU qui t’a établi! Choisis donc de mûrir en devenant la meilleure version de toi avec l’aide de JÉSUS car sans Lui, nous ne pouvons rien. Investis-toi dans des semences qui porteront des fruits durables. Il faut garder à l’esprit que notre fruit doit demeurer selon notre texte de référence. Demeurer dans le temps et dans l’espace!

Acceptons de prendre du temps avec le Seigneur pour revoir nos priorités. Tout ceci dans le but de grandir si ce n’est pas encore le cas et de mûrir. Devenons cette version consommable qui servira à la bénédiction de plusieurs.

grandir fruitQue DIEU bénisse votre passage sur mon blog chrétien.

 

Laisser un commentaire