contact@jeaninekongo.com

La reconnaissance : Toujours d’actualité ? 

Shalom mes distingué.e.s internautes. C’est un bonheur pour moi d’honorer notre rendez-vous hebdomadaire. Je n’ai pas eu le temps de vous le dire officiellement mais je suis l’un des partenaires média de grand événement Worship & Worship organisé par Gospel Feeling.

Encore une fois de plus, abonnez-vous à ma page Facebook pour ne manquer aucune information stratégique. Sans transition aucune et avec un peu d’épices (c’est la particularité de cette rubrique) attaquons le thème du jour!

Contexte biblique de la reconnaissance

Source : Slide Share

<<Jésus, se rendant à Jérusalem, passait entre la Samarie et la Galilée. Comme il entrait dans un village, dix lépreux vinrent à sa rencontre. Se tenant à distance,  ils élevèrent la voix, et dirent : Jésus, maître, aie pitié de nous ! Dès qu’il les eut vus, il leur dit : Allez vous montrer aux sacrificateurs. Et, pendant qu’ils y allaient, il arriva qu’ils furent guéris.  L’un d’eux, se voyant guéri, revint sur ses pas, glorifiant Dieu à haute voix.  Il tomba sur sa face aux pieds de Jésus, et lui rendit grâces. >> Luc 17 v 11 à 16 LSG.  C’était un Samaritain. <<Ne s’est-il trouvé que cet étranger pour revenir et donner gloire à Dieu ?>>  Cet étranger? Pourquoi est-il étranger? J’ai analysé cela dans le sens d’étranger aux choses de DIEU. Retournons dans l’Ancien Testament :  <<L’Éternel parla à Moïse, et dit :  Voici quelle sera la loi sur le lépreux, pour le jour de sa purification. On l’amènera devant le sacrificateur>>. Lévitique 14 v 1 v 2 LSG. Ceux qui connaissent la loi sont censés savoir qu’on ne va vers le sacrificateur que pour faire constater sa guérison. Le Samaritain ignorant surement ces choses est alors retourné vers la source de sa guérison. Lui seul! <<Jésus, prenant la parole, dit : Les dix n’ont-ils pas été guéris ? Et les neuf autres, où sont-ils?>> 

La reconnaissance, une denrée en voie de disparition ?

Être reconnaissant pour le bien qu’on nous a fait, être reconnaissant pour le soutien, ça ne semble rien mais c’est tout. Les actes posés à l’endroit de certaines personnes sont pour eux des droits. Mon oncle qui a l’argent devait payer ma scolarité, ma tante pouvait m’aider à m’installer aux Etats-Unis… En attendant, cet oncle te nourrit et te blanchit au moins, bénis DIEU pour cela.

 Mettez-vous dans votre tête que personne ne vous doit rien, et même vos parents seulement jusqu’à un certain niveau. En effet, cela vous évitera de rester dans une éternelle position de receveur et de sortir de votre zone de confort. Je me souviens encore de ces 3 adultes majeurs et vaccinés depuis belle lurette qui ont agressé physiquement leurs parents. La raison : Les parents sont des sorciers, leurs vies sont bloquées. Par conséquent, ils ne quitteront pas le toit familial et continueront de les injurier. Je revois encore la mère la voix tremblante qui montre au commissaire la trace de la blessure au genou que sa fille lui a infligé avec un fourneau. Leur péché, leur avoir donné la vie. Et si on regardait à ce que la personne a fait au lieu de tout ce qu’elle aurait pu faire?

La reconnaissance et le respect vont de pair.

Certaines personnes seront reconnaissantes pour ce que vous allez faire pour eux, mais vous parleront après comme n’importe quoi. Des personnes qui venaient vous voir presque suppliants quand leur cas était critique ne repassent plus vous voir quand les choses se sont arrangées. Elles oublieront même de vous inviter à leur mariage car vous n’atteignerez pas le standing de leur nouvelle vie. Vous êtes juste bon pour prier et conseiller. Non pas seulement quand vous avez besoin des gens mais que le respect soit votre quotidien.

Un proverbe bété dit ceci : Même si le poulet est symbole de pardon chez nous, le fait d’avoir un poulailler ne t’autorise pas à me gifler chaque jour. Et ma joue?

 <<Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées.>>  Philippiens 4 v 8 LSG

Pour cette semaine, posez un acte de reconnaissance à l’endroit de vos parents, tuteurs, pères spirituels, meilleur.e ami.e… pour leur dire merci d’être là. Merci d’être ce qu’ils sont pour vous.

Que DIEU bénisse votre passage sur mon blog chrétien

Laisser un commentaire

6 commentaires