contact@jeaninekongo.com

Les fléaux qui minent la Jeunesse Ivoirienne 1/3

Shalom mes distingué.e.s Internautes. J’espère que vous allez bien et que vous n’avez pas omis de faire partie de mes Abonnés Facebook

5 élèves âgés de 11 à 17 ans, détenteurs d’armes blanches interpellés par la Police lors de la sécurisation des épreuves sportives du BEPC ce mardi 16 Mai 2020 dans une commune d’Abidjan. 📷 : Page Facebook DGPN

 

Je remercie du fond du cœur les 45 personnes qui ont bien voulu participé à ce sondage. Que DIEU vous bénisse grandement! Les fléaux qui minent la Jeunesse Ivoirienne! Qui est responsable de cette dégénérescence sociale? A quel moment en est t-on arrivé là? Depuis quand avons-nous commencé à détourner le regard quand les tanties et tontons du quartier arrivent avec des bagages? Où est passé le respect des aînés et des anciens? A quel moment avons-nous commencé à répliquer aux reproches des aînés, puis des adultes pour qu’on le fasse sur des chaînes de télé? Quel est l’impact des médias dans les fléaux qui minent la Jeunesse? Qui sont les coupables? La famille, l’Etat, les médias, les modèles, les leaders…?

Beaucoup de choses commencent dans l’enfance car la Bible dit que :<<Le jeune enfant manifeste qui il est par ses actes, on voit si sa conduite sera pure et droite>>. Proverbes 20 v 11 BDS. Je vous mets des captures d’écran issues de la page Facebook de la Police Nationale comme entrée en matière.

Le fléau de la démission parentale

31.1 % des personnes interrogées disent que la source des fléaux observés dans la vie des jeunes est la démission parentale. Parmi les réponses j’ai lu : <<que les parents ont démissionné et ont confié leur progéniture à l’école, à l’église>> alors que <<la famille est la première société. L’enfant naît dans une famille, pas dans la rue ou sur les réseaux sociaux>>. <<Beaucoup de parents sont légers quant à la conduite et à la compagnie de leur enfant…Comment comprendre que ton enfant n’exerce aucun métier et chaque fois il rentre avec des gadgets et des dons pour les parents>>. A cet effet, je me souviens de mes années universitaires. Un monsieur dont les vêtements transpiraient l’élégance financière voulait m’offrir la tenue de mon choix parce qu’il m’avait offensé à l’entrée d’un magasin. Un magasin dont le prix de certains articles était le triple de mon argent de poche mensuel. J’avais fait tous les rayons, regardant les robes plus belles les unes que les autres avec dans le cœur une seule question: comment vais-je expliquer la présence de ce vêtement dans mes affaires à ma mère? Le manque de réponse à la question m’a fait remercier le monsieur d’une si grande générosité et rentrer. Mes camarades étudiantes avaient trouvé que c’était du pain béni, j’avais trouvé que c’était un problème que je pouvais éviter.    

Mais qui doit se charger de l’éducation des enfants ? Avant, nous étions les enfants de nos tantes, des voisines et des grands frères du quartier. Mais ça, c’était avant. Aujourd’hui, on parle d’enfants en conflit avec la loi et la famille est toujours pointée du doigt : <<La démission des parents, la fracture émotionnelle et affective parentale>> <<Ce sont des enfants sacrifiés. L’irresponsabilité des grandes personnes les a piégés>>.

Les stars, influence toxique sur la jeunesse?

Extrait Sondage

Influence péjorative, promotion de la médiocrité, manipulation pernicieuse…en ce qui concerne l’influence des personnalités publiques sur la jeunesse, 97 % des participants estiment que les stars ne sont pas des modèles à suivre par la jeunesse. Les 3 % trouvent qu’il peut avoir du bon dans cette grisaille. Les réponses sont crues : <<Ils ont un impact nocif. Les messages qu’ils véhiculent n’aident pas à se ressaisir. Ils prônent des valeurs parfois contraires à l’éducation reçue>>, <<une très mauvaise influence (ils fument, se droguent, changent de copine etc…)>> <<On assiste à des scènes presque pornographiques sur les pages de certains influenceurs. Au lieu d’encourager la jeunesse, ils la tirent vers le bas>>.  Les jeunes n’ont plus la motivation de faire des études sérieuses. <<Pourquoi ? C’est très simple. Les stars qui sont connues en Côte d’Ivoire, qui ont de l’influence et de la popularité sont les Dj, les humoristes, les grands brouteurs et les faiseurs de buzz. Pourquoi étudier si je veux devenir un grand comédien ou un Dj?>>

Et la Palme des fléaux est décernée au sexe

Comme dirait l’un des membres de la #JKcommunauté, l’autel du Zacrizabôtô (L’impudicité). Aujourd’hui on ne parle plus de virginité… on met cela sur le dos de la religion a décrié l’un des participants. Quelqu’un d’autre a dit, vu que l’abstinence ne tient plus, mieux vaut opter pour de la prévention. Nous avons observé le nombre des grossesses en milieu scolaire croître au fil des ans. De fil en aiguille, les mères sont devenues plus jeunes et avec le phénomène des Baby Mama, ça fait chic d’avoir un bébé. Elles sont tellement insouciantes qu’elles pensent que le fait d’avoir un enfant sans père n’est pas un problème, négligeant ainsi le déséquilibre de l’enfant qui naîtra. Si certains pensent que le fait d’éviter les discussions intimes avec vos enfants va permettre à la rue de le faire, d’autres soutiennent mordicus que c’est la pauvreté. 

Je pense aux mauvaises compagnies qui corrompent les bonnes mœurs de tout mon cœur. Des semences qui depuis l’enfance sont devenues des arbres forts pendant la jeunesse. La recrudescence des viols sur mineurs maintenant par les mineurs, on en parle?

Certains jeunes ont été très tôt exposés au sexe. Des oncles vicieux avec plein de CD pornographiques qui ont voulu apprendre “la vie” au neveu, des nounous qui outrepassent leur travail pour raconter leurs épopées lubriques à Apoutchou qui a commencé à s’explorer avec ses doigts, les amis qui l’ont fait et qui le racontent comme l’exploit de la vie. Je me souviens d’une phrase que j’ai lu dans un manuel qui sensibilisait à l’abstinence : Si tu veux t’abstenir, évite tout flirt avant ton mariage. La chasteté, la virginité même à l’Eglise , c’est devenu old school. J’en ai un peu parlé comme une violence psychologique ici.

A très vite pour la suite!

*Kassa : Les coups foireux

Laisser un commentaire

4 commentaires