contact@jeaninekongo.com

L’Humanité à l’épreuve du Coronavirus 

Shalom mes distingué.e.s Internautes. Bienvenue à notre rendez-vous bimensuel sur jeaninekongo.com. Comment allez-vous ? Abonnez-vous à ma page Facebook pour ne rien manquer. J’espère que vous suivez les recommandations à titre préventif contre le Coronavirus.

 

Cette crise sanitaire mondiale m’a inspiré quelques points de réflexion que je vais partager avec vous.

La mentalité, notre plus gros défi dans la lutte contre le Coronavirus

La mentalité, c’est l’état d’esprit. Nous avons entendu et vu des choses qui frisaient l’inconscience. <<C’est une maladie de blanc>>,<<Ils ne touchent pas les jeunes>>, <<le virus ne pourra pas résister en Afrique vu la chaleur qu’il fait ici.>>, <<Le coronavirus ne tue pas les noirs>>. Imaginez ces lieux à forte concentration humaine qui avec la présence d’un seul infecté auraient pu créer d’importants foyers de contamination. C’est une maladie très contagieuse qui a emporté des milliers de personnes célèbres ou non.

Respecter les mesures préconisées pour notre santé collective ne constituent en aucun cas un manque de foi. Ne tentons pas DIEU.  Souvenons-nous des échanges entre JÉSUS et satan dans le désert Matthieu 4 v 6-7 LSG : <<Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.>>

Comme Pasteur Marcello TUNASI l’a dit : <<Ne perdons pas de vue que la responsabilité est individuelle, mais que les conséquences sont collectives. Montrons-nous responsables pour notre bien-être et celui des autres.>> Si nous aimons DIEU et nous aimons notre prochain, alors nous respecterons les mesures préconisées pour le bien de tous.

Prions donc : <<Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ>>. 2 Cor 10 v 5 LSG

Coronavirus : où en sommes-nous avec la foi ?

Les épreuves nous permettent de savoir où nous en sommes concrètement. Comme je l’ai dit dans mon précédent direct, le désert sert à dévoiler les motivations de notre cœur. Il sert aussi à parler à notre cœur. <<C’est pourquoi voici, je veux l’attirer et la conduire au désert, et je parlerai à son cœur>>. Osée 2 v 14 LSG Prêts à abandonner le Seigneur ou le feu de la fournaise peut être chauffé encore plus fort? JÉSUS compare celui qui pratique la Parole de DIEU a un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc et celui qui entend les paroles sans les mettre en pratique à un insensé qui a bâti sa maison sur le sable dans Matthieu 7 v 24 à 27 LSG. Ce qui ressort clairement de la comparaison est que les deux maisons ont été soumises aux mêmes épreuves. Quelle corrélation avec notre situation actuelle! Le coronavirus vient éprouver le pauvre et le riche. Il n’oublie pas la personne lambda et frappe même la célébrité. Il se présente aussi bien au chrétien qu’au païen. Où est donc la différence? Elle se situe dans le fondement que nous avons bâti en pratiquant la parole de DIEU. Il est bien d’avoir des mentors mais rien ne doit remplacer notre relation personnelle avec Christ car c’est elle qui nous permettra de tenir. 

Certaines voix se sont élevées pour dire que l’antéchrist fermait les Églises, soyez en paix, nous n’en sommes pas encore là. Il est question de s’autoanalyser pour voir si nous avons bien assimilé qu’est-ce que l’Eglise. Un bâtiment ou le corps de Christ? Une communauté physique qu’on rencontre tous les dimanches où des personnes spirituelles qui confessent qu’elles sont le temple du Saint-Esprit? La foi de combien de personnes résisterait si cette situation perdurait? S’il n’était plus possible de faire des cultes en ligne? Méditons sur le fondement de notre foi maintenant.

Famille chrétienne ou famille de chrétiens ?

Ce dimanche où plusieurs églises n’ont pas pu se réunir ou ont fait des cultes en ligne, quelle était l’atmosphère de ta maison? Avez-vous pu vous réunir pour prier et partager la parole de DIEU où c’était la grasse matinée par excellence? Il existe plusieurs anomalies dans nos maisons que le coronavirus a mis à nu. Chacun part dans sa communauté et croit seulement dans le Dieu de son prophète. Il n’existe aucune base commune sur laquelle la foi de la maison est bâtie. Aucune unité entre les chrétiens pour gagner ceux qui n’ont pas encore rencontrés CHRIST dans la famille. Ah si j’oubliais la télévision, le point de chute le plus captivant ou encore le repas familial avant lequel on prie de manière lapidaire avant de déguster les bons mets.

Cette crise a eu le mérite d’ouvrir nos yeux sur le JÉSUS que nous prétendons adorer en famille. Des cultes familiaux inexistants ou inefficaces à cause des nombreuses discordes familiales. Si la prière est vraiment la respiration du chrétien, ta maison serait en pleine forme ou sous respirateur artificiel? Ou les pompes funèbres peuvent passer?

Avons-nous abandonné l’éducation spirituelle de nos enfants à la monitrice de l’Ecodim (Ecole du dimanche) ou sommes-nous leurs premiers pasteurs à domicile? J’ai vu plusieurs parents passer au bord de la crise de nerfs depuis que les écoles ont fermé. Avons-nous oublié qu’il nous revient à nous de tenir nos enfants <<dans la soumission et dans une parfaite honnêteté>> selon 1 Timothée 3 v 4 LSG. Entre la maîtresse d’école, la nounou, la moni, le voisinage où nous situons-nous? Il n’est pas encore tard pour reprendre en  main l’éducation de nos enfants. Voilà l’occasion idéale pour ce faire.

Si DIEU le veut …

On a pourtant eu des encouragements pour cette année 2020, nous étions gonflés à bloc après les proclamations de Décembre : << DIEU vous a noté 20/20>>,<< L’année 20/20>> Really? Quelqu’un a refait le décryptage du 20/20 et a dit que c’est plutôt 20+20 = Quarantaine.

Nous avions en effet tous des projets pour cette année. Evènements, mariage, voyages, séminaires, conférences… que nous avons planifié dans notre agenda comme si nous étions les maîtres du temps et des circonstances.  Jacques 4 v 13 à 15 LSG nous avait pourtant averti : << A vous maintenant, qui dites : Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous trafiquerons, et nous gagnerons ! Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! car, qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire, au contraire : Si Dieu le veut, nous vivrons, et nous ferons ceci ou cela>>.

Je crois que c’est le moment de se repentir de tous les projets que nous avons fait sans DIEU. La saison est favorable pour entrer dans sa présence et lui demander sa volonté. Se repentir c’est faire demi-tour. Abandonnons l’orgueil et reconnaissons que nous ne pouvons rien sans lui. << Ceux-ci s’appuient sur leurs chars, ceux-là sur leurs chevaux; Nous, nous invoquons le nom de l’Éternel, notre Dieu. Eux, ils plient, Et ils tombent; Nous, nous tenons ferme, et restons debout.>>  Psaumes 20 v 8-9 LSG

Sur quoi ou qui t’appuyais-tu? Intelligence, argent, santé? Je t’invite à invoquer le nom de l’Éternel  si tu veux rester debout pendant cette crise liée au coronavirus et pour toujours.

Gérer le confinement lié au Coronavirus

Je crois qu’au delà de ce désastre, nous devons percevoir un appel à revenir à DIEU, un appel à la prière. Un appel à abandonner nos faux dieux, nos gloires éphémères , la vanité et la poursuite du vent et remettre DIEU sur le trône de nos cœurs. C’est un appel aux non-atteints à accepter JÉSUS. C’est un appel à l’Eglise de CHRIST à laver sa robe et à sortir de la distraction.  On se croyait tellement occupé que nous voyons maintenant comme l’Ecclésiaste en son chapitre 2 v 17 LSG <<… tout est vanité et poursuite du vent.>> Voici quelques points qui pourront nous inspirer à mieux gérer le confinement.

  1. Commencez par vous détoxifier de toutes ces mauvaises nouvelles amplifiées par les médias en boucle. Voici ce que vous devez plutôt repasser dans vos cœurs comme le prophète Jérémie en Lamentations 3 v 22-23 LSG : << Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, Ses compassions ne sont pas à leur terme; Elles se renouvellent chaque matin. Oh! que ta fidélité est grande ! >>

<<Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour, Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi. Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint; >> Psaumes 91 v 5-7 LSG

2. Débutez désormais vos journées en devançant l’aurore. <<Je devance l’aurore et je crie; J’espère en tes promesses>>. Ps 119 v 147. Proclamez des guérisons surnaturelles, ce que vous voulez voir se réaliser dans vos vies et dans celles de vos proches.

3. Instaurez la prière familiale matinale et développer une bonne routine de prière. Le jeûne est aussi à prévoir chacun selon ses capacités. On peut aussi jeûner des réseaux sociaux.

4. Terminez enfin la lecture de la Bible, vous savez cette lecture que vous deviez faire en un an et achever en 2019.

5. Rachetez ce temps, dépoussiérez les projets que vous aviez abandonné faute de temps. Que le rêve de DIEU les ranime dans votre esprit. <<Dès le matin sème ta semence, et le soir ne laisse pas reposer ta main; car tu ne sais point ce qui réussira, ceci ou cela, ou si l’un et l’autre sont également bons.>> Ecclésiaste 11 v 6 LSG.

coronavirus
Crédit Photo : Happy People

6. Prenez surtout soin de vos proches. Appels pour ceux qui sont loin et moments de qualité pour ceux qui sont proches.  <<Si quelqu’un n’a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi, et il est pire qu’un infidèle.>> 1 Timothée 5 v 8 LSG

7. La prière fervente du juste est d’une grande efficacité, le juste vivra par sa foi.  Habakuk 2 v 4 LSG. Démontrez votre foi jusqu’à ce qu’elle devienne une réserve pour votre entourage et pour les plus faibles.

N’oubliez pas les consignes d’usage: Lavez-vous les mains régulièrement, utilisez du gel hydroalcoolique, éternuez ou toussez dans le pli du coude, ne serrez plus aucune main, désinfectez régulièrement les poignets de vos portes et vos sols avec de l’eau de javel dilué. Réduisez vos déplacements au strict nécessaire.

Si vous avez aimé l’article, partagez-le et que DIEU bénisse votre passage sur mon blog.

 

Répondre à Yara Annuler la réponse

8 commentaires